revoilà déjà noël.

Perdre son enfant et revoilà déjà noël.
Innocente fête te voilà insolente.
La plaie de l’incompréhension s’ouvre de nouveau.
Dans le silence de la solitude pleure.
A travers les yeux mouillés de larmes.
Les lumières de la nativité ne brillent plus.
Elles scintillent de mille éclats.
Comme mille souvenirs du bonheur qui fut.
Un sourire renaît, ton visage s’illumine.
Qu’importe la mort, sa vie a été intense.
D’autres vies sont là et d’autres vies seront.
Aimons les vivants, ceux qui le pleurent et les autres
Faire en plus, de notre part, celle qui manque.
IMG_20151107_173747

jerome2008 |
AHL EL KSAR |
pachasirdarlin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Variations fugitives
| kaleidoscope
| Vol d'un voilier et persécu...